#PARIS 2024 – Présentation de la stratégie Bouger + pour lutter contre la sédentarité

Résultat de recherche d'images pour "bouger + paris 2024"

© E. Garnier / L’Équipe

Alors qu’un adulte sur deux est en surpoids et qu’une récente étude de l’OMS place la France au 110ème rang (sur 146 pays étudiés) concernant l’activité physique des adolescents, Paris 2024 souhaite se saisir de l’opportunité des Jeux de Paris 2024 pour créer un élan national afin de lutter contre la sédentarité et promouvoir les bienfaits de l’activité physique et sportive.

Vendredi 29 novembre 2019, Marie Barsacq, Directrice Impact & Héritage chez Paris 2024 a présenté, à Biarritz, la stratégie « Bouger + » du comité d’organisation qui consiste à faire évoluer les consciences et les acteurs en créant notamment des ponts entre les acteurs (médecins, enseignants, mouvement sportif, élus, urbanistes…).

// Un consensus scientifique

Paris 2024 s’est associé à l’Observatoire nationale de l’activité physique et de la sédentarité (ONAPS) pour créer une synthèse sur les bienfaits de l’activité physique et sportive ainsi que les déterminants de la pratique.

Le comité d’organisation travaille aussi avec le collectif « Pour une France en forme », composé d’experts issus du monde du sport, de la santé et des médias*, afin de mettre en valeur et encourager l’usage des outils existants pour inciter les Français à pratiquer le sport, partout en France.

Les chiffres clés :

  • 50% des adultes déclarent ne pratiquer aucune activité physique**
  • 50% des adultes** et 20% des adolescents sont en surpoids***
  • -23% de capacité cardiovasculaire chez les collégiens en 30 ans**
  • 4,9% des dépenses de santé sont attribuables au surpoids (source OCDE, octobre 2019)
  • 20 milliards d’euros le coût social du surpoids chaque année en France (source Ministère de l’Economie et des Finances, septembre 2016)
Résultat de recherche d'images pour "sport paris 2024"

© Paris 2024

// Les actions de Paris 2024 pour mettre plus de sport dans le quotidien des français

 Paris 2024 a décidé d’axer majoritairement son plan d’actions en direction des jeunes et notamment des jeunes filles, sans pour autant oublier les autres publics.

  • Bouger + à l’école

Le comité d’organisation recommande, en concertation avec l’ONAPS et le collectif « Pour une France en forme » :

  • 3h par jour minimum d’activité physique pour les enfants de moins de 5 ans
  • 1h par jour minimum d’activité physique modérée pour les enfants et adolescents de 6 à 17 ans
Résultat de recherche d'images pour "sport paris 2024"

© Paris 2024

De plus, en lien avec Paris 2024, le Gouvernement a annoncé le lancement d’une concertation pour le développement de la pratique sportive dans l’enseignement primaire lors du Comité interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques (CIJOP) du 4 novembre 2019. Celle-ci sera menée début 2020 par le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse.

Lors de la quatrième édition de la Semaine Olympique et Paralympique, en février 2020, Paris 2024 lancera également un appel à manifestation d’intérêt pour déployer l’expérimentation « Classe Active », qui permettra à 200 classes en France, dès la rentrée 2020, d’expérimenter 30 minutes d’activité physique et sportive quotidiennes. Paris 2024 mettra à disposition des équipes éducatives une « boîte à outils » comprenant toutes les ressources pédagogiques existantes, afin qu’elles puissent développer leur propre programme d’actions, ainsi que des tests de forme à réaliser en début et en fin d’année pour évaluer les effets réels de ces mesures.

Dès la rentrée 2020, Paris 2024 financera des sessions de découverte des sports olympiques et paralympiques qui seront célébrés lors des Jeux de Paris 2024.

Par ailleurs, en lien avec les ministères compétents, Paris 2024 propose de contribuer à la dynamique des Cités éducatives, un dispositif né à partir d’initiatives menées sur le terrain par les élus locaux, les services de l’État et les associations qui fait travailler ensemble tous les acteurs intervenant dans le parcours éducatif des jeunes, dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) et les zones de revitalisation rurale (ZRR).

  • Bouger + au quotidien

Sous l’impulsion de Paris 2024, et pilotée par les Ministères de la Santé et des Sports, une grande campagne « Bouger Plus » fera désormais du mois de septembre le mois de l’activité physique et sportive. L’opération permettra de diffuser les recommandations relatives à l’activité physique et à la lutte contre la sédentarité.

  • Bouger + au travail

Paris 2024 souhaite mettre plus de sport au travail, et mobiliser les entreprises qui le souhaitent de se doter d’équipements et de proposer des activités sportives à leurs salariés.

Par ailleurs, Paris 2024 souhaite faire des entreprises partenaires des Jeux des entreprises exemplaires en matière de proposition d’activités sportives à meurs salariés. Ainsi, Paris 2024 mobilise tous ses partenaires et les partenaires internationaux du CIO, soit 230 000 collaborateurs en France, pour qu’ils proposent plus de sport à leurs salariés, et évaluent les effets bénéfiques de ces actions par des tests de forme.

Enfin, Paris 2024 s’associe au MEDEF pour développer dès 2020 un baromètre annuel du sport dans l’entreprise, avec un éclairage spécial sur les entreprises de moins de 250 salariés.

  • Bouger + dans la ville

Partant du constat que 70% des actifs se rendent sur le lieu de travail en voiture, que près d’un tiers des communes en zones rurales est dépourvu d’infrastructures sportives mais aussi que l’accessibilité et la qualité des lieux de pratique constituent un frein à la pratique du sport, notamment pour les jeunes filles, Paris 2024 souhaite encourager de nouvelles pratiques et répondre à de nouvelles attentes, au plus proche des habitants, notamment avec les collectivités labellisée « Terre de Jeux 2024« .

De plus, afin de définir une stratégie de diffusion des principes du design actif (qui renvoie à des logiques de conception de l‘espace public destinées à rendre la ville favorable à l’activité physique et/ou sportive au quotidien pour tous), Paris 2024 a mobilisé un groupe d’experts composés d’étudiants de Paris Sorbonne (Paris IV) du Master II Urbanisme et Innovation pour définir de façon opérationnelle l’intégration des principes du design actif dans les projets d’espaces publics du Village Olympique et Paralympique et du Village des médias.

Dans le cadre des contrats de ville qui lient l’État et les collectivités, Paris 2024 soutiendra dès 2020, par voie d’appels à projets, des actions menées par des clubs sportifs, des associations et des fédérations en Seine-Saint-Denis notamment afin de soutenir le développement de la pratique sportive des femmes et des jeunes filles.

Enfin, dans le cadre du label « Terre de Jeux 2024« , chaque collectivité territoriale s’engage selon ses moyens et son champ de compétence à mettre en place des actions en lien avec les Jeux, avec par exemple l’organisation d’activités de découverte du sport à l’occasion de la Journée Olympique ou encore le soutien à l’éducation par le sport lors de la Semaine Olympique et Paralympique.

Résultat de recherche d'images pour "terres de jeux 2024 500 communes"

© Paris 2024

 

*Vincent Alberti, Gilles Bouilhaguet, Pr. Xavier Bigard, Pr. François Carré, Dr. Michel Cazaugade, Dr. Michel Cymes, Pr. Martine Duclos, Dr. Valérie Fourneyron, Marc Lièvremont, Philippe Lamblin, Amélie Oudéa-Castera, Pr. Daniel Rivière, Pr. Gérard Saillant, Isabelle Spitzbarth, Pr. Jean-François Toussaint, Georges Vanderchmitt

** Source ONAPS

*** Source DREES, août 2019

Partager cet article

Newsletter

  • Pour pouvoir recevoir toute l'actualité et les offres d'ESS 2024, nous avons besoin de votre consentement !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.