La Stratégie « Durabilité » de la SOLIDEO

© SOLIDEO

La principale mission de la SOLIDEO (Société de Livraison des Ouvrages Olympiques) est la construction et l’aménagement des sites olympiques et paralympiques pour les Jeux en 2024, dans la perspective de leur reconversion en logements, bureaux ou autres équipements. Dans la continuité de la stratégie de durabilité développée dans le dossier de candidature de Paris, la SOLIDEO fonde sa stratégie sur trois engagements forts : des ouvrages durables, contribuant au développement de l’emploi local, et tournés vers une société inclusive.

DES OUVRAGES DURABLES

La SOLIDEO a souhaité reprendre les engagements mentionnés par la stratégie de durabilité développée dans le dossier de candidature de Paris, notamment faire des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 les premiers Jeux alignés sur l’Accord de Paris, tout en l’adaptant et la complétant au regard de nouveaux enjeux. Les Jeux se veulent aussi être la vitrine de nos savoir-faire français, et participent au rayonnement des filières économiques nationales. Démonstrateurs d’innovations, les ouvrages olympiques et paralympiques devront ainsi témoigner de la capacité de la France à répondre aux enjeux de la ville européenne de 2030/2050.

Afin de préparer la ville du XXIème siècle, la stratégie de durabilité de la SOLIDEO se fonde donc sur trois grands axes :

  • 2024 comme étape intermédiaire à la ville post-carbone de 2050 : Diminuer l’empreinte carbone des espaces publics et des bâtiments en privilégiant les matériaux biosourcés, le réemploi, les ciments alternatifs, les filières sèches, etc. S’approcher de la neutralité carbone (objectif 2050) en assurant une sobriété énergétique, en développant des solutions localisées de production d’énergies renouvelables et des solutions de stockage, mais aussi en privilégiant l’économie circulaire et en expérimentant la mutualisation énergétique.
  • Garantir le confort urbain dans le climat de 2050 : Intégrer l’approche systémique de la résilience urbaine dans tous les ouvrages olympiques et paralympiques, anticiper les conditions climatiques extrêmes de 2050 pour assurer le confort urbain du quotidien, protéger les habitants des pollutions (aériennes, sonores, lumineuses).
  • Bâtir une ville à biodiversité augmentée : Intégrer une végétation adaptée aux conditions climatiques de 2050, développer l’agriculture urbaine, privilégier une approche riche du vivant.

DES OUVRAGES CONTRIBUANT AU DÉVELOPPEMENT ET L’EMPLOI LOCAL

Dans la continuité de la Charte Sociale Paris 2024 adoptée par le COJO le 19 juin 2018, la SOLIDEO a adopté le 7 juillet 2018 la Charte en faveur de l’emploi et du développement territorial pour les opérations de construction liées à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

A travers cette charte, la SOLIDEO prend des engagements sociaux forts :

  • Une clause d’insertion : 10% du volume horaire travaillé dans le cadre des futurs marchés doit revenir à des personnes éloignées de l’emploi.
  • 25% du montant global des marchés (3 Milliards d’euros) devront revenir à des TPE, PME, structures de l’Economie Sociale et Solidaire, ainsi qu’au secteur du handicap et de l’insertion par l’activité professionnelle.

Cette charte concerne la SOLIDEO mais aussi les 28 maîtres d’ouvrage qu’elle supervise. Dans la mesure où elle s’applique à l’ensemble des sites olympiques et paralympiques, son périmètre d’application dépasse largement celui de la ville de Paris : elle concerne l’ensemble de la région Île-de-France (notamment la Seine-Saint-Denis), et les sept autres agglomérations de la région qui accueilleront le Jeux.

DES SITES TOURNÉS VERS UNE SOCIÉTÉ INCLUSIVE

A l’occasion de l’organisation des Jeux, la SOLIDEO souhaite repenser l’aménagement urbain afin de rendre la ville complètement accessible et inclusive. L’un des principaux enjeux est de garantir l’accessibilité universelle, pour tous les handicaps, mais aussi de placer le piéton au cœur de l’expérience urbaine. Pour cela, elle s’appuie sur les expériences passées des Jeux de Londres 2012 et Rio de Janeiro 2016, ainsi que sur un large réseau français et européen composé d’acteurs institutionnels et associatifs.

Construire une société inclusive passe aussi par la co-construction de la ville de demain, avec les collectivités territoriales, l’Etat, des experts, mais aussi avec les publics cibles (habitants et usagers des sites concernés). Cette réflexion, menée en amont, est nécessaire afin de garantir une continuité urbaine et un meilleur confort pour tous les futurs usagers des sites. L’usage de solutions digitales innovantes est considéré comme un moyen d’atteindre plus d’autonomie et d’inclusion, notamment en créant un environnement informationnel bénéficiant à tous.

>> Pour en savoir sur la Stratégie « Durabilité » de la SOLIDEO 

Partager cet article

Newsletter

  • Pour pouvoir recevoir toute l'actualité et les offres de La Plateforme Solidaire Paris 2024, nous avons besoin de votre consentement !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.