#SOLIDEO – Lancement des opérations pour le Cluster des Médias

Résultat de recherche d'images pour "cluster des médias"

Situé à moins de 10km du Village des athlètes, le Cluster des médias se répartit sur trois communes de Seine-Saint-Denis. Il sera un des points névralgiques des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

  • À Dugny, le Village des médias sera construit afin de loger les journalistes venus du monde entier pour couvrir l‘évènement sportif.
  • Au Bourget, se trouvera le pavillon sportif destiné aux épreuves de volley-ball.
  • Enfin, à La Courneuve, le Terrain des Essences sera dépollué pour accueillir des équipements temporaires nécessaire aux épreuves de tir sportif. Ces différents équipements ont fait l’objet d’une concertation préalable à la création d’une Zone d’Aménagement Concerté.

Ce territoire verra aussi le réaménagement du Hall 3 du parc des expositions du Bourget qui sera converti en centre des médias durant les Jeux de 2024. Cet aménagement se fera sous la maîtrise d’ouvrage du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE), supervisé par la SOLIDEO, alors que l’aménagement de la ZAC sera opéré sous la maîtrise d’ouvrage de la SOLIDEO.


LA ZAC “CLUSTER DES MÉDIAS”

La ZAC “Cluster des Médias” se compose des opérations d’aménagement du Village des médias, de 2 équipements sportifs (un pavillon au Bourget et un site de tir sportif à la Courneuve), et enfin du franchissement de l’autoroute A1. Ce projet dispose d’un investissement public d’environ 140 millions d’euros (apportés par les Villes de Dugny et du Bourget, de l’Établissement Public Territorial Paris Terres d’Envol, du Département de Seine-Saint-Denis, et de l’État).

En amont de la création de la ZAC, une phase de concertation a été organisée par la SOLIDEO, maître d’ouvrage de la ZAC, du 5 septembre au 15 novembre 2018. La ZAC sera créée en juin 2019, et les travaux de construction démarreront en 2020.

  • Dans le but d’accueillir les journalistes en 2024, le Village des médias aura une capacité d’accueil de 4 000 lits. Après les Jeux, le site sera transformé en 1 300 logements, majoritairement privés, avec une part de logements sociaux de 20%.
  • Le nouveau pavillon du parc sportif du Bourget accueillera en 2024 les épreuves de volley-ball. Ce site de compétition, d’une capacité de 12 000 places, est conçu comme temporaire. Mais le territoire bénéficiera, en héritage, de courts de tennis, ainsi que d’un gymnase d’entraînement construit à côté du site de compétition. Ces aménagements sont aussi l’occasion de réorganiser le parc sportif, afin qu’il soit davantage ouvert sur la ville. Des équipements sportifs seront rénovés, ainsi que le groupe scolaire Jean Jaurès. Le site pourrait aussi accueillir, après 2024, un pôle espoir paralympique, conçu en lien avec Paris 2024 et la Fédération Française Handisport.
  • Situé sur le Terrain des Essences, une enclave du parc départemental George Valbon, le site de tir sportif de La Courneuve sera un équipement temporaire. En phase héritage ce terrain d’une superficie de 13 hectares deviendra une extension du parc. Aujourd’hui, cet ancien centre de ravitaillement en hydrocarbures du ministère de la Défense est fortement pollué. L’aménagement de ce site pour l’accueil des Jeux 2024 nécessite la dépollution des sols et sera accompagné, pour la phase héritage, d’un programme de renaturation et de création d’espaces verts. La programmation pour ce site comporte ainsi de fortes ambitions environnementales, insistant sur le respect de la biodiversité et le gain d’espaces verts pour les habitants du territoire.
  • Enfin, un franchissement de l’autoroute A1 sera construit, afin de relier les villes du Bourget et de Dugny, et ainsi faciliter les accès au Parc Georges Valbon et aux gares (notamment la future gare du tramway T11). Ce franchissement sera réservé aux piétons, aux vélos et aux transports en commun.

En phase héritage, le site a vocation a pleinement s’intégrer dans la ville de Dugny. Ce nouveau quartier proposera une offre diversifiée de logements, intégrera des espaces verts et permettra une continuité urbaine sur ce territoire, notamment à travers l’aménagement du quartier de gare de Dugny-La Courneuve, et la meilleure insertion du quartier de la Comète au sud de Dugny.

A noter que certaines opérations internes à la ZAC sont déjà lancées. Le 6 mai 2019 s’est ainsi clos un marché public global de performance, lancé par la Ville du Bourget pour la construction de deux écoles primaires, dans le cadre de la reconstruction de l’école Jean Jaurès.

En effet, la Ville du Bourget, supervisée par la SOLIDEO, est en charge de l’aménagement de certains équipements de la ZAC, de compétence communale. L’actuelle école Jean Jaurès devant être détruite en raison de sa présence sur l’emprise de l’esplanade qui mènera aux futurs terrains de volley-ball, deux nouveaux groupes scolaires vont être construits en remplacement, à proximité.

En tant que lot de la ZAC, cette opération devra respecter les engagements de la SOLIDEO, y compris ceux inscrits dans la charte en faveur de l’emploi et du développement territorial.

Résultat de recherche d'images pour "cluster des médias"

 

LE CENTRE DES MÉDIAS DU BOURGET

En 2024, le Hall 3 du Parc des Expositions du Bourget sera lui aussi mobilisé, en tant que Centre des médias. Ainsi, les 2 sites fonctionneront ensemble le temps des Jeux, puis redeviendront indépendants, même si l’aménagement de la ZAC Cluster des Médias permettra de désenclaver le Parc des Expositions et de le rendre davantage ouvert sur son territoire.

Le Parc des Expositions du Bourget a déjà accueilli de nombreuses manifestations, telles que le Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, ou encore la COP21 en 2015. Pour permettre l’accueil du Centre des médias, le Hall 3 du Parc va devoir être démoli, puis reconstruit. Le SIAE et la société Viparis, l’exploitant du site, conduisent ces opérations, sous la supervision de la SOLIDEO.

Résultat de recherche d'images pour "centre médias bourget"

Le projet de reconstruction a pour but d’agrandir le Hall 3, dont la surface passera de 12 500m² à 20 000m², et de réaménager les locaux annexes, le tout dans une architecture simple et fonctionnel, permettant une grande fonctionnalité pour les exposants des divers événements organisés. Des aménagements extérieurs seront aussi réalisés, afin de rendre le site plus accessible et plus agréable, notamment en ajoutant un nouvel espace piétonnier. Le coût de ce projet est estimé à 50 millions d’euros, majoritairement financé par le SIAE. Le projet bénéficiera d’une subvention de l’État de 17 millions d’euros.

Le 15 avril 2019, le SIAE a lancé une concertation préalable, qui se terminera le 24 mai. Le début des travaux est prévu pour Juillet 2021, après la tenue de la 54ème édition du SIAE. Le Hall 3 devra être livré au premier trimestre 2023, afin de permettre l’accueil de sa 55ème édition. Ce calendrier permettra de ne pas perturber le rythme du Salon, qui se tient tous les deux ans.

Pour donner son avis : https://concertation-hall3-parislebourget.jenparle.net/pages/la-concertation

Partager cet article

Newsletter

  • Pour pouvoir recevoir toute l'actualité et les offres de La Plateforme Solidaire Paris 2024, nous avons besoin de votre consentement !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.