#MARSEILLE – Les aménagements en cours et à venir

Crédits photos : Paris 2024 / Populous / Luxigon

La Ville de Marseille a été sélectionnée pour accueillir les épreuves de voiles olympiques sur le stade nautique du Roucas Blanc, ainsi que 7 matchs du tournoi de football au Stade Vélodrome. Au total, ce sont plus de 600 athlètes qui sont attendus, ainsi que 2 000 à 3 000 visiteurs et journalistes.

 

LES AMÉNAGEMENTS EN COURS ET À VENIR

Afin d’accueillir les épreuves de Jeux Olympiques et Paralympiques, la Ville de Marseille prévoit de nombreux travaux de modernisation de ses équipements sportifs. Concernant les épreuves de football, aucun aménagement ne sera nécessaire pour le Stade Vélodrome, qui avait été rénové à l’occasion de l’accueil de l’EURO 2016 de football, organisé par l’UEFA.

La principale opération olympique est la modernisation de la base nautique du Roucas-Blanc, pour laquelle la Ville de Marseille est maître d’ouvrage, supervisée par la SOLIDEO. Le coût estimé de ce projet de Marina olympique est de 30 millions d’euros, financés majoritairement par la Ville. Un marché de conception-réalisation a déjà été lancé en janvier 2019. Les travaux devraient commencer en 2021, pour une livraison du nouveau stade nautique en 2023. Des événements test auront lieu dès 2022, puis en 2023 après livraison totale de la Marina.

Pour la Ville de Marseille, l’accueil des épreuves de voiles en 2024 représente l’opportunité de moderniser ce site, dont les équipements se dégradent et d’une capacité d’accueil insuffisante, créant des problèmes de saturation et de sécurité. De plus, la Ville a souhaité mettre en oeuvre une stratégie ambitieuse d’excellence environnementale, en lien avec les prescriptions de la SOLIDEO, basée sur les trois axes de réduction de l’empreinte carbone, d’amélioration de la qualité de vie et du confort, ainsi que de préservation de la biodiversité. Notamment, la Ville souhaite valoriser les écosystèmes locaux de ce littoral particulièrement sensible. Afin de garantir des infrastructures à hautes performances environnementales, elle souhaiterait mettre en place une démarche de labellisation ou de certification, ainsi qu’une politique responsable et économe de gestion de l’eau.

Par ailleurs, des équipements temporaires nécessaires à l’accueil des spectateurs devront être installés, notamment l’ajout d’une tribune démontable de 5 000 places dominant la marina, le long de la corniche du Président-John-Fitzgerald-Kennedy.

Un Village des athlètes devra aussi être aménagé. Il devra inclure des espaces de restauration, de détente, et plus de 500 lits pour loger une partie des athlètes qui participeront aux épreuves à Marseille. Il sera aménagé de façon temporaire, probablement à côté du stade nautique, au pied de la corniche. Aujourd’hui, le lieu exact n’a pas encore été officiellement validé par le CIO.

Concernant les spectateurs, une “fan zone” (“live-site”) sera aussi aménagée sur l’esplanade du J4, d’une capacité d’accueil de 10 000 personnes, où se trouve le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEUM).

Crédit photo : Ville de Marseille

D’autres opérations d’aménagements devraient aussi être lancées, hors cadre olympique, afin de préparer la ville à l’afflux de visiteurs. Notamment, une opération d’extension et de modernisation de l’aéroport de Marseille sera réalisée, et représente un investissement de 250 millions d’euros.

« On espère que Marseille sera un territoire pilote pour démontrer toute l’utilité que l’on peut retirer du projet « Terres de Jeux 2024 », un label qui permettra à toutes les collectivités sur tout le territoire de mettre plus de sports au quotidien des Français » Tony Estanguet, Président de Paris 2024

 

L’HÉRITAGE DES JEUX À MARSEILLE

Pour la Ville de Marseille, l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 représente de belles opportunités de développement de la filière nautique dans la région et d’ouverture de la pratique de la voile à de nouveaux publics.

En effet, la nouvelle Marina olympique, qui se veut moderne et modulable, constituera un héritage central des Jeux pour la Ville de Marseille et ses habitants. En effet, elle permettra l’accueil de nombreux autres événements sportifs, et encouragera la pratique des sports nautiques à haut niveau. Le projet prévoit, en phase héritage, l’implantation d’un pôle d’excellence pour la préparation des athlètes français, ainsi qu’une base nautique pour rendre accessibles à tous les publics l’apprentissage de la voile.

Par ailleurs, Renaud Muselier, Président du Conseil Régional de la Région Provence-Alpes-Côtes d’Azur a annoncé début juin le lancement du Plan Voile et Nautisme, à travers lequel la région compte investir 21 millions d’euros d’ici 2024.

JPEG - 120.9 ko

Crédit photo : Franck Pennant

 

Partager cet article

Newsletter

  • Pour pouvoir recevoir toute l'actualité et les offres de La Plateforme Solidaire Paris 2024, nous avons besoin de votre consentement !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.