#SEINE-SAINT-DENIS, GRAND PARIS GRAND EST – Ouverture du bassin Rouailler pour améliorer la qualité de l’eau

 Un espace de baignade va être créé d'ici à 2021 dans le parc de la Bergère, à Bobigny. Il utilisera les eaux du canal de l’Ourcq assainies grâce à de nouveaux bassins de rétention.

© Le Parisien / DR

Inauguré le 9 octobre, le bassin du Rouailler doit permettre de lutter contre les inondations et d’améliorer significativement la qualité de l’eau du canal de l’Ourcq et de la Seine dans la perspective des Jeux de Paris 2024. A la suite de son inauguration, les collectivités présentes on signer le protocole d’engagement « baignade » qui formalise l’engagement de tous ces acteurs pour rendre la Marne baignable en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Le bassin du Rouailler est une infrastructure majeure de rétention et de filtrage d’une capacité de 26 000 m3, avec un diamètre de 55 mètres et une profondeur de 16 mètres.

La réalisation de l’ouvrage, débutée en 2011 a couté 32 millions d’euros. Le financement de l’ouvrage est réparti entre le Département de Seine-Saint-Denis (60%), l’Agence de l’eau Seine-Normandie (35%), la Ville de Livry-Gargan et Grand Paris Grand Est (5%). Le département de Seine-Saint-Denis et le territoire de Grand Paris Grand Est sont maîtres d’ouvrage des travaux de construction de ce bassin.

Cette inauguration s’est poursuivie par la signature du protocole « baignade ». Cette signature matérialise l’engagement des acteurs de la Seine-Saint-Denis dans leurs actions pour la qualité de l’eau et marque le lancement du plan d’actions en vue de l’objectif « baignade » lié aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024.

Résultat de recherche d'images pour "bassin rouailler"

© Cnews

Partager cet article

Newsletter

  • Pour pouvoir recevoir toute l'actualité et les offres de La Plateforme Solidaire Paris 2024, nous avons besoin de votre consentement !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.