LES PORTE-PAROLES

portrait_parrain_yunus
Pr Yunus
Le Professeur Muhammad Yunus, lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2006, est le père du microcrédit et du “social business”. Il est le fondateur de la Grameen Bank (littéralement “banque des villages”) et de plus de 50 entreprises au Bangladesh.

« I always felt amazed at the limitless power of sport. Where there is power, there is always a chance to make a meaningful difference to people’s lives. »

Banquier des pauvres, le Professeur Muhammad Yunus crée la Grameen Bank en 1983, convaincu que l’accès au crédit est un droit humain fondamental. Son but est d’aider les personnes défavorisées à sortir de la pauvreté en leur fournissant des prêts à des conditions convenables tout en leur enseignant des principes financiers fondamentaux. En octobre 2006, Muhammad Yunus reçoit le prix Nobel de la Paix, conjointement avec la banque Grameen, pour leurs efforts combinés en faveur du développement économique et social.

Il crée la même année le Yunus Centre au Bangladesh, puis le Centre Yunus Paris en 2017, centre de ressources permanent du social business en France. Il entend promouvoir une économie à trois zéros : zéro pauvreté, zéro chômage, zéro émission carbone.

Sarah Ourahmoune
Sarah Ourahmoune est à la fois la boxeuse française la plus médaillée et une entrepreneuse à succès.
Après avoir s'être fortement impliquée pendant la candidature parisienne, la vice-championne olympique à Rio devient membre du Conseil d'administration de Paris 2024. Elle s'engage comme porte-parole d'ESS 2024 pour faire connaitre et valoriser les entrepreneurs sociaux.

« Les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 vont être un accélérateur économique et territorial. »

portrait_parrain_sarah
Suite à sa participation aux derniers Jeux de Rio, Sarah Ourahmoune arrête sa carrière de compétitrice pour se dédier à un nouveau combat, celui de l’inclusion par le sport. Elle se lance à ce moment dans l’entrepreneuriat social et créé l'association Boxer Inside, qui organise des cours de boxe pour se dépasser, développer son potentiel et cultiver sa forme.
Elle est également déléguée du gouvernement en Seine-Saint-Denis, vice-présidente du Comité national olympique et sportif français et siège au Conseil présidentiel des villes, instance installée en 2018 auprès du Président de la République pour proposer des solutions adaptées dans les quartiers prioritaires, en matière notamment d'insertion professionnelle.
Sarah Ourahmoune lance en 2019 un programme d’accompagnement à l'entrepreneuriat dédié aux porteurs de projets inclusifs et solidaires pouvant trouver une application dans le cadre des Jeux 2024.
Sarah Ourahmoune
Sarah Ourahmoune est à la fois la boxeuse française la plus médaillée et une entrepreneuse à succès.
Après avoir s'être fortement impliquée pendant la candidature parisienne, la vice-championne olympique à Rio devient membre du Conseil d'administration de Paris 2024. Elle s'engage comme porte-parole d'ESS 2024 pour faire connaitre et valoriser les entrepreneurs sociaux.

« Les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 vont être un accélérateur économique et territorial. »

Suite à sa participation aux derniers Jeux de Rio, Sarah Ourahmoune arrête sa carrière de compétitrice pour se dédier à un nouveau combat, celui de l’inclusion par le sport. Elle se lance à ce moment dans l’entrepreneuriat social et créé l'association Boxer Inside, qui organise des cours de boxe pour se dépasser, développer son potentiel et cultiver sa forme.
Elle est également déléguée du gouvernement en Seine-Saint-Denis, vice-présidente du Comité national olympique et sportif français et siège au Conseil présidentiel des villes, instance installée en 2018 auprès du Président de la République pour proposer des solutions adaptées dans les quartiers prioritaires, en matière notamment d'insertion professionnelle.
Sarah Ourahmoune lance en 2019 un programme d’accompagnement à l'entrepreneuriat dédié aux porteurs de projets inclusifs et solidaires pouvant trouver une application dans le cadre des Jeux 2024.
portrait_parrain_ryadh
Ryadh Sallem
Champion de natation, de basket et de rugby fauteuil, Ryadh Sallem est un sportif hors pair aussi engagé sur les terrains qu’en dehors. Il s'engage comme porte-parole d'ESS 2024 pour porter les valeurs de l’économie sociale et solidaire au cœur du projet olympique et paralympique.

« Profitons de ces Jeux à Paris pour les nourrir de nos valeurs de partage et de solidarité. »

4 participations aux Jeux paralympiques (Atlanta 1996, Sydney 2000, Athènes 2004 au sein de l’équipe de France de basket fauteuil ; Londres 2012 en rugby fauteuil), 3 titres de champion d’Europe de basket fauteuil, ou encore 1 record du monde en relais quatre nages ont fait de Ryadh Sallem l’un des athlètes de handisport les plus polyvalents de sa génération.

Il est impliqué sur beaucoup de projets liés au développement de l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. Il a notamment fondé, en 1995, l'association Cap sport art aventure amitié (Capsaaa), pour sensibiliser les valides et promouvoir une vision positive du handicap.

Ryadh Sallem est aussi à l’origine du projet Cité Universelle, lauréat de l’appel à projets « Réinventer Paris 2 », lancé par la Ville de Paris. Cet ensemble immobilier de presque 30 000 m² verra le jour sur le site de La Marseillaise dans le 19ème arrondissement de Paris. Le projet prévoit notamment un pôle sportif, afin de développer et accompagner la professionnalisation du sport handicap dans la perspective des Jeux 2024.

Newsletter

  • Pour pouvoir recevoir toute l'actualité et les offres de La Plateforme Solidaire Paris 2024, nous avons besoin de votre consentement !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.