#ESS 2024 – Découvrez Janus, issue de la collaboration entre Vitamine-T et Adecco

ESS 2024 souhaite sensibiliser les entreprises de l’ESS, TPE/PME et les grands groupes aux différents modèles de coopération possibles entre eux pour répondre aux consultations lancées par les organisateurs des Jeux de Paris 2024. Pour ce faire, la plateforme solidaire organise une série de rencontres avec des grands témoins qui permettent un retour d’expérience sur des succès et des échecs de collaborations hybrides initiées entre des grands groupes et des acteurs de l’ESS.

Suite au succès du premier Feedback où Lemon Tri et Danone nous avaient parlé de l’aventure Lemon Aide, le cycle des Feedbacks s’est poursuivi jeudi 18 juillet 2019 avec le retour d’expérience des groupes Adecco et Vitamine-T.

En 1980, ce géant du travail temporaire et cette structure ESS du nord de la France se sont associées pour créer l’entreprise d’insertion temporaire Janus. A l’époque pionnière tant au niveau du modèle qu’au niveau de l’accompagnement proposé aux personnes éloignées de l’emploi, Janus est spécialisée sur les métiers de premiers niveaux de qualification et délègue aujourd’hui plus de 1 200 intérimaires auprès de 350 entreprises pour un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros.

En guise d’introduction, Christophe Divi – Directeur de la plateforme ESS 2024 – a rappelé les différents enjeux actuels et surtout à venir pour les Jeux de 2024 : « Avec une vingtaine de maitres d’ouvrage mobilisés sur les Jeux (SOLIDEO, Ville de Paris, Plaine Commune Développement par exemple), les besoins sont nombreux et les marchés commencent à arriver. Il est essentiel que les structures de l’ESS soient conscientes de ces opportunités et se structurent, se groupent entre elles ou avec des structures classiques pour pouvoir y répondre ».

Baptiste Odin, Responsable Développement IDF pour Vitamine-T qui représentait également Janus et Sébastien Moriceau, Directeur Général Opérationnel chez Humando (Groupe Adecco) ont ensuite présenté leur structure. Les deux intervenants ont insisté sur la notion de réciprocité, essentielle à trouver dans le cadre d’une collaboration, et ont expliqué ce que chaque entreprise tirait de ce partenariat. La question d’une éventuelle concurrence entre deux entreprises d’insertion temporaire (Janus et Humando) faisant partie du même réseau (Réseau Adecco Insertion) a également été abordée.

La séquence s’est poursuivie avec le sujet des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Comment Vitamine T, Janus et le groupe Adecco, 3 entreprises aux tailles et missions différentes se positionnent-elles par rapport aux opportunités des Jeux ?

Spécialisés dans l’insertion par l’activité économique, ils savent que leur savoir-faire va être mobilisé d’abord pour respecter la charte sociale de la SOLIDEO (10% des heures travaillées doivent être des heures en insertion), ensuite pour former et accompagner une main-d’œuvre qui aujourd’hui n’existe pas encore « même pas pour répondre aux besoins du Grand Paris Express : ce grand projet nous a d’ailleurs mis le pied à l’étrier pour les Jeux de 2024 » a expliqué Sébastien Moriceau.

Le Feedback s’est terminé par un temps d’échange et de networking entre les participants et par la conclusion de Baptiste Odin « répondre à un marché public est un exercice exigeant et chronophage qu’il ne faut pas sous-estimer. Un des avantages les plus concrets de répondre à plusieurs est que l’on peut se partager le travail en plus de nos process et savoir-faire« .

 

> Télécharger le compte rendu de la rencontre 

Partager cet article

Newsletter

  • Pour pouvoir recevoir toute l'actualité et les offres de La Plateforme Solidaire Paris 2024, nous avons besoin de votre consentement !
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.